Vuelta 17. Etappe: Bauke Mollema zerstört die Hoffnungen der Sprinter

A winner of the points classification of the Vuelta in 2011, Dutchman Bauke Mollema, 26, claimed stage 17 as he anticipated a bunch gallop in the final straight line at Burgos where he preceded Edvald Boasson Hagen (Team Sky), Maximiliano Richeze (Lampre-Merida) and Tyler Farrar (Garmin-Sharp).

Vuelta España - Stage 17

Bauke Mollema gewinnt die 17. Etappe                                                                   
The Astana team of race leader Vincenzo Nibali controlled a few moves until Javier Aramendia (Caja Rural-Seguros RGA) and Adam Hansen (Lotto-Belisol) broke away. Their maximum lead was recorded at the hot spot sprint of Logrono (km 42): 8.03. As the wind was blowing in the riders’ face, the race was pretty slow. It completely changed with 29km to go when Saxo-Tinkoff initiated echelons. All the GC contenders made the front group except for Domenico Pozzovivo (AG2R-La Mondiale), 5th overall, and Thibaut Pinot (FDJ.fr), 7th. Aramendia and Hansen got reined in.
Diego Ulissi (Lampre-Merida) attacked in the last hill 9km away from the finish but didn’t succeed. Tanel Kangert (Astana) didn’t get more luck. Going clear with 1km to go, Mollema took one more opportunity away from the sprinters. The losing duo of Pinot and Pozzovivo crossed the line 1.30 adrift and Nicolas Roche moved up to fifth overall. Nibali will ride one more stage with the red jersey on his shoulders from Burgos to Pena Cabarga (186.5 km), an extremely spectacular uphill finish with a great view over the Atlantic Ocean and the city of Santander in Cantabria.

L’interview du vainqueur

Bauke Mollema : « Je suis heureux de ma saison »

Bauke Mollema, pouvez-vous nous raconter le final de l’étape ?
Je savais qu’il y avait une chance d’attaquer dans le dernier kilomètre. Avec le vent provoquant des bordures, il y avait un petit peloton. La côte dans le final était assez loin, c’était difficile de faire la différence avec le vent de face. J’ai donc attendu la dernière ligne droite pour attaquer parce qu’il y avait des sprinteurs. C’était ma seule chance. Je n’ai pas regardé derrière moi. C’est une grande satisfaction de gagner ainsi.
Pouvez-vous nous expliquer comment cela s’est passé à 28 kilomètres de l’arrivée avec le vent de côté ?
Saxo Bank a fait le forcing. On savait que c’était un endroit très dangereux dans la course. L’un de nos directeurs sportifs était allé à l’avant avec sa voiture et nous avait prévenus. Il fallait seulement être vigilant. Quand la bordure s’est faite, j’avais avec moi des équipiers qui ont travaillé. C’était très intense et la différence avec le deuxième peloton s’est faite rapidement. Ensuite, ça ne s’est jamais relevé. David Tanner aurait pu avoir un résultat dans le sprint mais il a fait un gros travail en ma faveur. Nous voulions gagner une étape, c’est fait !
Vous luttiez pour le classement général dans le Tour de France, ici vous ne le faites pas ?
Ce n’est pas une question de motivation. Après le Tour, je savais qu’il serait dur de faire le classement général de la Vuelta et j’ai compris dans les premiers jours que ce ne serait pas possible. Je n’étais pas assez bien pour ça et c’est pourquoi je voulais gagner une étape. J’ai été échappé vendredi dernier mais il fallait aussi que les jours où ce n’était pas jouable, je sache économiser de l’énergie. Ça m’a souri aujourd’hui.
Cela fait plus de deux mois que vous enchaînez les bons résultats ?
Je suis vraiment déjà très heureux de ma saison. Une victoire d’étape et deuxième du Tour de Suisse, un bon Tour de France (6e), une étape ici. Je ne joue pas le général de la Vuelta mais j’ai quand même de bonnes jambes. Le Tour de Lombardie sera ma dernière course, après le championnat du monde et j’espère obtenir de nouveau, de bons résultats.
Le Championnat du Monde vous inspire ?
Le circuit de Florence est bon pour moi avec une longue côte. La sélection des Pays-Bas y aura une bonne équipe et je sais que je suis en bonne condition, je l’ai prouvé aujourd’hui. La Vuelta est la meilleure préparation au Mondial. Je vais aller à Florence avec confiance.
Que pensez-vous de Christopher Horner qui peut gagner la Vuelta a presque 42 ans ?
C’est surprenant qu’un mec de son âge puisse gagner un Grand Tour. Horner est un coureur spécial, qui court peu mais qui sait bien préparer ses courses. C’est ainsi depuis quelques années. Je ne sais pas s’il va gagner mais il devrait finir sur le podium.

Ergebnisse 17. Etappe

Calahorra – Burgos 189,0 kms. 11/09/2013 18:03:39
1º 41 MOLLEMA, Bauke NED BEL 4:44:28 10″
2º 192 BOASSON HAGEN, Edvald NOR SKY m.t. 6″
3º 137 RICHEZE, Maximiliano Ariel ARG LAM m.t. 4″
4º 113 FARRAR, Tyler USA GRS m.t.
5º 181 CANCELLARA, Fabian SUI RLT m.t. 1″
6º 212 BOLE, Grega SLO VCD m.t.
7º 128 PAOLINI, Luca ITA KAT m.t.
8º 159 VOSS, Paul GER TNE m.t.
9º 5 HERRADA, José ESP MOV m.t.
10º 205 ROCHE, Nicolas IRL TST m.t.
11º 123 GUSEV, Vladimir RUS KAT m.t.
12º 47 TANNER, David AUS BEL m.t.
13º 98 URTASUN, Pablo ESP EUS m.t.
14º 31 NIBALI, Vincenzo ITA AST m.t.
15º 1 VALVERDE, Alejandro ESP MOV m.t.
16º 95 MARTÍNEZ, Egoi ESP EUS m.t.
17º 184 HORNER, Christopher USA RLT m.t.
18º 37 TIRALONGO, Paolo ITA AST m.t.
19º 151 KONIG, Leopold CZE TNE m.t.
20º 91 SÁNCHEZ, Samuel ESP EUS m.t.
21º 122 CARUSO, Giampaolo ITA KAT m.t.
22º 38 VANOTTI, Alessandro ITA AST m.t.
23º 8 MORENO, Javier ESP MOV m.t.
24º 186 KISERLOVSKI, Robert CRO RLT m.t.
25º 131 SCARPONI, Michele ITA LAM m.t.
26º 121 RODRIGUEZ, Joaquin ESP KAT m.t.
27º 61 ARROYO, David ESP CJR m.t.
28º 99 VERDUGO, Gorka ESP EUS m.t.
29º 202 MAJKA, Rafal POL TST m.t.
30º 119 VAN SUMMEREN, Johan BEL GRS m.t.

Generalklassifikation

Calahorra – Burgos 189,0 kms.
2707,3 kms.
11/09/2013 18:03:56
1º 31 NIBALI, Vincenzo ITA AST 68:50:29 64 12″
2º 184 HORNER, Christopher USA RLT a 28 85 24″
3º 1 VALVERDE, Alejandro ESP MOV a 1:14 12 19″
4º 121 RODRIGUEZ, Joaquin ESP KAT a 2:29 51 8″
5º 205 ROCHE, Nicolas IRL TST a 3:43 62 20″
6º 11 POZZOVIVO, Domenico ITA ALM a 5:09 66 4″
7º 101 PINOT, Thibaut FRA FDJ a 6:08 62
8º 151 KONIG, Leopold CZE TNE a 6:17 6 10″
9º 91 SÁNCHEZ, Samuel ESP EUS a 7:33 69
10º 36 KANGERT, Tanel EST AST a 10:52 80
11º 127 MORENO, Daniel ESP KAT a 11:02 97 32″
12º 61 ARROYO, David ESP CJR a 11:22 97
13º 5 HERRADA, José ESP MOV a 11:42 33
14º 131 SCARPONI, Michele ITA LAM a 12:08 96 9″
15º 92 ANTON, Igor ESP EUS a 16:15 37
16º 56 NERZ, Dominik GER BMC a 17:04 24 2″
17º 186 KISERLOVSKI, Robert CRO RLT a 18:13 28
18º 2 CAPECCHI, Eros ITA MOV a 20:47 66
19º 63 CARDOSO, Andre POR CJR a 21:29 21 4″
20º 206 SÖRENSEN, Chris Anker DEN TST a 22:22 90 2″
21º 198 URAN, Rigoberto COL SKY a 24:10 1 6″
22º 82 BAGOT, Yohann FRA COF a 26:10 26
23º 202 MAJKA, Rafal POL TST a 26:41 14
24º 191 HENAO, Sergio Luis COL SKY a 31:27 97
25º 157 MENDES, José Joao POR TNE a 36:08 95
26º 68 TXURRUKA, Amets ESP CJR a 40:21 4 2″
27º 32 BRAJKOVIC, Janez SLO AST a 41:24 85
28º 96 NIEVE, Mikel ESP EUS a 41:58 71
29º 33 FUGLSANG, Jacob DEN AST a 47:49 42
30º 95 MARTÍNEZ, Egoi ESP EUS a 57:32 6

Vuelta España - Stage 17

Vincenzo Nibali

 

Vuelta España - Stage 17

Der beste Kletterer Nicolas Edet

Vuelta España - Stage 17

Aramendia-Hansen

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.